mercredi 27 septembre 2017

Gabriel de Rarécourt de la Vallée marquis de Pimodan, Le dernier Sélénite (1898)

Gabriel de Rarécourt de la Vallée marquis de Pimodan a publié Les Sonnets de Pimodan en 1898. Dans ce recueil de sonnets, on trouve plusieurs textes d'inspiration conjecturalo-catholique (si on peut se permettre cette dénomination).
Dans la première partie "Les Mondes de l'infini" (qui s'ouvre sur une citation de Camille Flammarion) on découvre le "Dernier Sélénite":




Dernier Sélénite

Le très sage vieillard, las de son triste gîte,
Songe à l'heure où sa race innombrable peuplait,
En des grottes sans fin, la ville sélénite
Pleine de feux d'un éclat blanc comme du lait (I).

Mais sous les murs marbrés que le rubis granité,
Sur les terrasses d'or où le paon circulait,
 Dans les jardins féconds où rampait l'ammonite,
Au long des boulevards qu'un peuple entier foulait,

Près du fleuve d'eau chaude à l'arche millénaire ; 
La vie a disparu quand le volcan lunaire 
Après de vains éclats, un hiver, s'éteignit... 

Et, seul, ayant vécu plus longtemps que sa course,
Dans le dernier réduit où murmure une source, 
Le dernier Sélénite, a jamais seul, finit... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire