jeudi 31 août 2017

Anonyme, La fin du monde (1894)

La fin du monde fait partie des grands thèmes de la science-fiction. C'est aussi une interrogation scientifique souvent soulevée par la presse. En 1894 The Herald propose un article évoquant les différentes fins du monde envisageables.
Le Journal du dimanche reprend cette information sous la forme d'une brève le 22 avril 1894.


VARIÉTÉS

La fin du monde

Voici, d'après le Herald, les six dernières hypothèses scientifiques sérieusement émises au sujet du détraquement final de notre globe terrestre :

1° La surface terrienne diminue de jour en jour, donc la race humaine est condamnée tôt ou tard à la noyade ;

2° La glace s'accumule graduellement au pôle Nord. Un jour viendra où la terre perdra son équilibre, fera une pirouette sur son axe, et la race humaine sera écrabouillee par le déplacement formidable des choses ;

3° La terre se rapproche insensiblement du soleil; l'homme est destiné à rôtir vivant ;

4° L'eau devient de plus en plus rare; l'humanité mourra de soif ;

5° A partir de l'an 3000, l'homme éprouvera une influence rétrograde ; les derniers spécimens humains rivaliseront, par les dimensions, avec les insectes et s'évanouiront mieroscopiquement dans l'infiniment petit ;

6° Le soleil tend à s'éteindre : l'humanité gèlera.

Il en est, comme on voit, pour tous les goûts ; à quelle sauce les infortunés descendants d'Adam préfèrent-ils être mangés ?

Anonyme, « La fin du monde »,
in Journal du dimanche : littérature, histoire, voyages, musique,

36ème année, n° 2630, 22 avril 1894.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire