samedi 5 novembre 2011

Clément Vautel, Le féminisme en 1958


En 1918, dans Je Sais Tout,  Clément Vautel imagine une société future dans laquelle les femmes ont acquis toutes les prérogatives des hommes. Plutôt conservateur, Vautel regrette son époque et "l'éternel féminin". 
Il faut dire qu'en 1955, dans cette histoire, une femme a été élue présidente de la République:


Dans cette fantaisie, Clément Vautel met en garde contre une trop forte émancipation des femmes. La nouvelle humoristique est illustrée par l'auteur et l'on peut trouver cette affiche récapitulant les revendications des "nouvelles féministes" qui souhaitent être épouses, mères et femmes.



Texte paru dans Je Sais Tout n°150, Mai 1918.

5 commentaires:

  1. Clément Vautel a écrit pas mal de petites anticipations humoristiques.

    RépondreSupprimer
  2. Amusant en effet. Et révélateur de l'état d'esprit de l'époque...

    RépondreSupprimer
  3. Cela ressemble à deux autres textes plus anciens : Un Roman de 1915, d'Alfred de Ferry (1889), et The Revolt of Man, de Walter Beasant (1882).

    RépondreSupprimer
  4. @ Anonyme : j'ai le Roman de 1915 mais pas encore lu et le second a-t-il été publié en français?

    RépondreSupprimer